logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

10/08/2006

Marais Poitevin

Pour ceux qui s' intéressent au Marais Poitevin, Fr3 régional a fait une émission de 5 minutes durant toute la semaine du 31 juillet au 5 août

http://limousin-poitou-charentes.france3.fr/
Cliquez sur éditions régionales et locales en vidéo
Puis
Cliquez sur Editions locales "Atlantique, la rochelle"
Et ensuite cliquez sur lundi 31 juillet 2006
Si vous regardez les autres jours de la semaine, c' est toujours dans le marais mais avec des thèmes différents .
Un grand merci à tous ceux qui se sont intéressés à ce joli coin de France.

08/08/2006

Le Marché sur l' eau - 5

Pour faire voir la différence entre été et hiver, quand l' eau est sur le marais!

medium_dscn3298.jpg

medium_337620500133_0_alb.jpg

La passerelle est vide!
medium_517620500133_0_alb.jpg
Le chemin de l' embarcadère inondé..
medium_227620500133_0_alb.jpg
medium_627620500133_0_alb.jpg
medium_717620500133_0_alb.jpg
medium_827620500133_0_alb.jpg
medium_917620500133_0_alb.jpg
medium_d--part_aux_champs.jpg

et en hiver au début des crues..
medium_dscn0113.4.jpg

07/08/2006

Le Marché sur l' eau - 4

medium_dscn3249.jpg

Quand on passe la passerelle qui va du port vers le marais, on rentre dans les " tâches du port ", petits jardins maraîchers.
medium_dscn3260.jpg

medium_dscn3261.jpg

Cette terre inondable l' hiver est divisée en une cinquantaine de parcelles environ, réservée au maraîchage.
Elles sont toujours entretenues d' année en année par les habitants du Vanneau qui en ont la charge
medium_dscn3270.jpg

medium_dscn3271.jpg

L' histoire de cette partie de marais mérite d' être racontée, car ceux qui ne connaissent pas peuvent être surpris de découvrir ce qu' ailleurs on appelle des jardins ouvriers.
medium_dscn3272.jpg

Il y a environ deux cents ans, la commune a dû rebatir l' église communale, les moyens manquaient. Une part de l' argent a été trouvée grâce à la vente d' une terre appartenant à la commune. Cinquante ménages à l' époque sont devenus propriétaires d' une parcelle. Depuis, de génération en génération le bien se transmet et chacun y cultive ses légumes.
Il n' était pas rare le soir de voir venir passer un moment les propriétaires, qui souvent étaient les ouvriers de l' une des deux usines implantées dans le marais et qui travaillent le peuplier, arbre de prédilection . Ils venaient arroser leurs plants, mais ceux-ci bénéficiant d' un terrain de tourbe bien irrigué naturellement, on a besoin d' arroser qu' au début des pousses et ensuite les plantes puisent l' eau de la rivière.
medium_00000023.jpg
medium_00000024.jpg
medium_00000025.jpg

Les années de canicule, il faut quand même arroser!
Ces parcelles il y a encore une dizaine d' années étaient partiellement abandonnées, mais beaucoup de gens se sont remis au jardinage, et actuellement elles revivent et ont presque retrouvé leur splendeur des années avant 1975-1980.. Il n' y manque que des fleurs, surtout des dalhias qui bordaient toutes les allées!
medium_dscn1637.jpg
medium_dscn1638.jpg

06/08/2006

Le Marché sur l' eau - 3

A son époque d' effervescence, rien ne pouvait être stocké sur le port plus de 24 heures

medium_dscn3295.jpg

medium_dscn3296.jpg

Ce marché sur l' eau n' est pas une tradition d' autrefois, mais une remise en valeur de la vie d' autrefois dans une ambiance festive.
Le midi repas champêtre pour déguster les incontournables mais délicieuses spécialités du marais comme le jambon aux mojettes ( haricots à écosser), le farci poitevin, les anguilles grillées à l'ail et au persil....et le soir idem avec...
medium_00000038.jpg

et le tout se termine par un feu d' artifice..
medium_00000052.jpg

05/08/2006

Le Marché sur l' eau - 2

Autrefois, le port était le lieu ou embarquaient hommes et matétiel pour le travail du Marais

medium_00000030.jpg

Et c' est ici que se retrouvait tout le village, que s' échangaient les informations locales, le temps, les évènements, la crue qui arrivait les jours sombres d' hiver mais nécessaire, la vie du pays...
Le port, capable d' accueillir une flotille de barques servait autrefois au transport du bois, de l' herbe fauchée, du lait, des vaches, mais aussi de certains mariages et enterrements..
L' activité économique y a cessé dans les années cinquante...
medium_dscn3252.jpg
medium_dscn1645.jpg

medium_dscn1652.jpg

Cette année, le président des hortillonnages d' Amiens était présent avec l' idée d' un jumelage maraîcher entre ces deux pays de canaux et de jardin..
Les deux sites ont beaucoup de points communs. La différence, c' est que dans le Marais, l' inondation que l' on appelle " l' évail " est bienfaitrice. A chaque crue, les alluvions rechargent les terres!

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique