logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

13/10/2006

Brésil

Je ne vais pas au Brésil,

mais je pars en Corse dimanche 15, jusqu' au 25 octobre..

Auparavant, je voulais vous donner une petite idée d' une petite bestiole fort symphatique qui s' appelle la mygale..

Grosse araignée noire et velue, pattes déployées elle fait bien 15 à 20 centimètres en taille maximum, elle saute et attaque quand elle se sent menacée, et surtout elle peut être mortelle s' il n' y a pas d' antidote de suite.

On les trouve en Amazonie, et aussi, et plus même en Guyanne!

medium_migale.jpg
mais je ne pense pas que vous allez les trouver dans votre lit...
Bon blog à tous, je penserai à vous
et je continuerai mon voyage au Brésil à mon retour!

16:25 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (23)

12/10/2006

Salvador de Bahia - 3

Qui n' a pas vu ou porté un "porte-bonheur" au poignet,

qui est maintenu par trois noeuds, à chaque noeud, on se doit de faire un voeu, et ce "bracelet" doit partir tout seul avec l' usure du temps, et à ce moment les voeux seront réalisés.

Sur ces bracelets en tissus qui sont "offerts" par des gamins quand on visite l' église de Nosso Senhor do Bonfim

medium_file0487.jpg
medium_file0488.jpg
Il y a d' inscrit " lembrança de Nosso senhor do Bomfim"
Cette église aux dorures innombrables a été construite pour les marins exaucés dans leurs prières lors de tempêtes ou naufrages..
on y retrouve les ex-votos comme dans toute chapelle marine!
En sortant de l' église, les gamins qui vous ont offert les bracelets viennent vous rappeler qu' ils ont besoin de quelquechose pour vivre, et il est certain que nous sommes enclain à donner plus qu' à l' arrivée, et ces gamins ça les fait vivre!
Nous avons mis ce bracelet, j' ai fait mes trois voeux, j' ai gardé ce bracelet 2 ans et demie, il ne voulait pas tomber ( autrefois ils étaient en coton, aujourd' hui en fibres synthétiques plus résistantes! ) et mes voeux ont été exaucés!
Mais que de fois on m' a demandé pourquoi j' avais ça au poignet!!!
Il y a plusieurs pôles intéressants à voir à Salvador: en 1er, la ville historique qui est la ville haute, la ville basse, le port, le Fort St Antoine, et les plages...
Dans les années 1975-1978, j'allais fréquemment à Salvador, et j' avais le privilège d' aller à l' hôtel " Pelourinho " , ancien, pas spécialement le plus confortable, mais c' est là que descendaient auparavant les grands écrivains brésiliens
medium_file0496.jpg
medium_file0495.jpg
Ce quartier est devenu mal fâmé ensuite pendant des années et finalement a été entièrement réhablilté et a retrouvé un éclat et une vie!
medium_file0490.jpg
medium_file0491.jpg
On trouve des groupes de femmes habillées en habits typiques soit...pour la photo..ou celles qui font et vendent des acras " quentes " et autres spécialités de Salvador..
medium_file0489.jpg
medium_file0498.jpg
Ce sont ces tenues là, que les femmes portent le jour de la fête de Iémanja.
medium_file0494.jpg
C' est un ancien couvent transformé en hôtel
medium_file0497.jpg
medium_file0499.jpg
medium_file0503.jpg
La même église le soir éclairée
On passe de la ville haute à la ville basse par un ascenceur très ancien et connu sous le nom de "' ascenceur Lacerda "
medium_file0492.2.jpg
Et en bas il y a le port et le " Mercado Modelo " ou l' on trouve tout l' artisanat local
medium_file0493.jpg
La vie nocturne est très animée, les danses, les bars,
medium_file0500.jpg
C' est un garçon qui avec une canette de coca ou bière, réalisait en quelques minutes un objet, oiseau, chapeau ( avec plusieurs canettes )
aussi des groupes qui jouent la samba
medium_file0502.jpg
medium_file0501.jpg
Un coucher de soleil sur la ville historique
medium_file0504.jpg
medium_file0505.jpg
diverses vues du fort
medium_phare-architecture-fort-salvador-bresil-597612_1_.jpg
medium_phare-mer-pointe-plage-salvador-454632_1_.jpg

Salvador de Bahia avec sa légendaire " Bahia de todos os Santos " la baie de tous les Saints, est une étape indispensable et incontournable pour qui va au Brésil.

16:25 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (4)

11/10/2006

Brésil - Salvador de Bahia - 2

Des fleurs pour Iémanja

 

J' ai vu au loin

Venant de la mer

Mes fleurs offertes

A Iémanja

 

Exauceras-tu mes voeux?

Oh mer

Ces fleurs, garde les

Mais ramène moi mon amour

 

Ma douleur est celle de ceux qui aiment

De ceux qui ont tout perdu

Oh sainte déesse de la mer

Ma joie d' hier

N' est plus que solitude

 

Marcio Faraco, traduit par Dominique Magne

medium_peinture-villes-souvenirs-rue-etat-657761_1_.jpg

 

Fresque souvenir de l' esclavage..

19:05 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (7)

Brésil - Salvador de Bahia - 1

Salvador de Bahia est un endroit magique,

 ou la culture Afro brésilienne est la plus présente.

C' est une concentration d' églises ( la ville aux 400 églises..) la plupart surchargées de dorures, et de monuments coloniaux. Musique et religion sont aussi important que le boire et le manger.

Son carnaval est le plus authentique, la fête à l' état pur!

Salvador fut fondée en 1530 et a été la capitale du Brésil en 1549, pour perdre ensuite son importance politique et économique, mais elle est devenue célèbre et se trouve être le centre de la culture brésilienne.

Salvador compte 2.000.000 d' habitants

En dehors du carnaval, la fête la plus importante est la fête de Iémanja, célébrée le 2 février et qui donne lieu à des processions et rituels. C' est la Déesse de la mer et les femmes en blanc vont dans l' eau  apporter des fleurs, de la nourriture. Les bateaux de pècheurs avec leurs famille et amis aussi sont en bordure de mer et jettent des fleurs! Nous nous y trouvions en 1976 à cette période, mais mes photos sont irrécupérables!!

medium_port-villes-lumieres-salvador-bresil-440894_1_.jpg

Quelque notions sur Iémanja..

Iemanja

Iemanja (ou Yemanja) est une divinité aquatique célébrée au Brésil dans les cultes afro-brésiliens, tels que le candomblé ou l'umbanda. Son nom dérive de yéyé omo eja, qui signifie « mère dont les enfants sont des poissons ». Dans le panthéon afro-brésilien, Iemanja est reconnue comme la mère des orixas (forces de la nature). Elle est la reine du monde aquatique, parfois représentée comme une sirène, ou plus souvent comme une créature fabuleuse émergeant des flots.

Histoire

Divinité africaine yoruba, Iemanja a fait le voyage vers le Brésil avec les esclaves noirs que l'on arrachait à la terre de leurs ancêtres. Les clercs portugais chargés de l'évangélisation des Noirs se sont bien sûr méfiés de la religion animiste. Le paganisme devait disparaître pour laisser la place à la « vraie foi », le christianisme. Dans ce but, et afin de faciliter la conversion des esclaves noirs, le clergé présent au Brésil a encouragé le syncrétisme, c'est-à-dire l'association de divinités non chrétiennes aux saints catholiques. C'est ainsi que Iemanja a été assimilée à la Sainte Vierge. C'est de ce syncrétisme que sont nées les religions afro-brésiliennes.

Qui est Iemanja ?

Iemanja est la mère de tous les orixas. Elle est associée à l'eau en général, et plus particulièrement à la mer, à l'océan.

Selon Pierre Verger, français ayant consacré sa vie à l'étude des religions afro-brésiliennes, Iémanja serait la fille de Olokum, divinité maritime tantôt féminine, tantôt masculine selon les régions d'Afrique. Iemanja se serait mariée avec Olofin mais, fatiguée de ce mariage, elle aurait fui vers l'ouest. Olofin l'aurait alors fait rechercher et, se sentant en danger, Iemanja aurait brisé une fiole remise par son père Olokum afin de la protéger du danger. La mixture contenue dans le flacon aurait donné naissance à un fleuve, transportant ainsi Iemanja jusqu'à l'océan.

Une autre légende nous apprend que Iemanja a tellement pleuré le départ de son fils Oxossi, qui l'a abandonnée pour vivre dans la forêt, qu'elle s'est liquéfiée de chagrin. Devenue fleuve, elle s'est jetée dans la mer.
  • Associée à la Vierge Marie.
  • Protectrice des pêcheurs, mais aussi des mères et des enfants.

Culte et festivités

  • Le réveillon du 31 décembre
La plus grande fête en l'honneur de Iemanja a lieu le 31 décembre. La foule se réunit en divers points du littoral et dépose des offrandes dans des paniers en paille. Il peut s'agir de miroirs, de peignes, de bijoux divers, de parfum, de fleurs. Dans les paniers, on glisse de petits billets faisant état des souhaits de chacun pour l'année à venir. A Rio de Janeiro, le soir du réveillon, il est coutume de jeter des roses blanches à la mer et de se vêtir de blanc, en l'honneur de Iemanja.
  • La fête de Iemanja à Salvador de Bahia
Le 2 février, fête officielle de Iemanja, la célébration a lieu à Salvador de Bahia, sur la plage du Rio Vermelho. Elle attire des adeptes ou ds curieux venus de toutes parts. Cette fête a été créée vers 1920. D'après la légende, après une année de maigres prises, les pêcheurs bahianais se sont tournés vers les saints africains pour réclamer une pêche plus abondante. Initialement nommées « Offrandes à la mère de l'eau », les festivités se sont fait connaître comme « la fête de Iemanja », dénomination courante depuis les années 1960.

La population se réunit sur la plage dès le matin, danse au son des tambours et des chants africains, puis font leurs offrandes à la mer. La fête de Iemanja est très populaire, et y participent des milliers de personnes: Blancs et Noirs, riches et pauvres, Brésiliens ou étrangers. Elle donne lieu à de nombreuses manifestations culturelles (concertes, démonstrations de capoeira, défilé de groupes carnavalesques etc.)

medium_peche-barque-mer-pecheurs-page-454626_1_.jpg

 

14:30 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (7)

10/10/2006

Brésil - Récife - 2

Je reviens à Récife de l' an 2000!

Récife est la capitale de l' Etat du Pernambuco, et compte 1.500.000 habitants

Les champs de canne à sucre s' étendent à perte de vue autour de cette ville,

et la spécialité culinaire du coin est la "peixada", un peu la bouillabaisse, sans rouille! Mais que c' est bon!

La ville par elle même a ses quartiers modernes, ses quartiers d' affaires, et les vieux quartiers qui étaient des zones de non droit ont été réhabilités. Actuellement, c' est le rendez vous du soir de tous ceux qui veulent aller prendre un verre, dîner..

medium_file0466.2.jpg

Nous étions chez Claudie, la fille d' amis que nous avions bien connus au Brésil quand nous y vivions, et que nous avions revus en France entre temps.

Elle avait un super appartement de 300 m2 en hauteur et face à la mer..et seule!

Il y avait une pièce en rotonde où nous prenions le petit déjeuner avec vue de face, de droite et de gauche sur la mer!!!! Voilà la vue de gauche depuis cet endroit!

medium_file0465.jpg
Et là, c' est une carte postale
medium_recife.jpg
Mais les belles plages se trouvent en dehors de la ville.
Les parties noires que l' on remarque, ce sont des récifs et, à certains endroits quand la mer se retire, ça forme des piscines naturelles!
Nous sommes restés  quatre jours à Récife, en revenant de Natal..et nous en avons profité pour nous promener à notre rythme dans la ville, faire " de la plage ", la sieste un peu l' après midi pendant la grosse chaleur, et tous les soirs restau avec Claudie dans la vielle ville!
Mais le plus intéressant était de revoir ce que j' avais connu de Olinda et que j' avais beaucoup aimé, car c' est le "bairro" ( quartier de banlieue ) populaire .
C' est là que l' on trouve de nombreuses églises dont celle qui était accessible par une route de terre, et qui aujourd' hui est pavée impeccable!
medium_file0470.jpg
Les autres églises..que l' on trouve à Récife
medium_file0468.jpg
medium_file0473.jpg
medium_file0474.jpg
Olinda est maintenant une petite ville fréquentée par le tourisme, mais en fait , nous n' en n' avons pratiquement pas vu de ces touristes avec caméra au poing!
medium_file0467.jpg
Elle est dans la verdure et on y trouve de vielles maisons qui ont été réhabilitées et qui sont magnifiques!
medium_file0472.jpg
medium_file0469.jpg
medium_file0471.jpg
Nous avons revu la prison toujours transformée en échoppes d' artisanat, et c' est un endroit paisible, avec des petites rues pavées et des arbres partout, donc un peu de fraîcheur
Nous y avons passé de longs moments.
A part une journée de tranquilité à Fortaleza, c' est ici que nous avons pris un peu de repos!
Et comme tout a une fin, nous avons repris l' avion en direction de Salvador de Bahia
un endroit magique!

16:30 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (4)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique