logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

21/09/2006

Brésil - 3 - Un peu d' histoire

L' HISTOIRE DU BRESIL

medium_carte_du_bresil.jpg

Le navigateur portugais Pedro Alvares Cabral a découvert le Brésil en 1500. Cinq millions d'individus occupaient le pays à son arrivée. C'est à partir de 1501, après le compte-rendu d'expédition d'Amérigo VESPUCCI, que l'Europe prend conscience de la découverte du quatrième continent et de l'étendue de ses richesses. Depuis, divers cycles d'exportation ont dominé le développement économique du Brésil. Le premier de ces cycles est basé sur l'exportation du «pau brasil» arbre précieux qui prolifère sur l'ensemble du pays d'ou l'on extrait des colorants textiles de couleur rouge. Très vite, les colonisateurs portugais, pratiquant depuis de nombreuses années le trafic négrier et désireux de développer l'exportation de canne à sucre, importent une main d'oeuvre africaine importante, la main d' oeuvre locale asservie se révélant plus efficace dans l'extraction du pau brasil que dans les travaux agricoles. Durant le 17 ième siècle, les explorateurs s'emploient à découvrir l'intérieur du pays, ainsi l'or et les diamants produits par les mines du Minas Gerais assurent leur fortune et permettent l'essor de l'art baroque Brésilien.

En 1807 quand Napoléon envahit le Portugal, le roi de Dom João VI du Portugal n'a d'autre alternative que de fuir au Brésil où la cour portugaise s'installe et s'emploie à recréer une ambiance « à l'Européenne». Plus tard, lors de la défaite de Napoléon, le Portugal, le Brésil et l'Algarve deviennent un royaume uni avec RIO comme capitale. Dès 1821, le roi Dom Joao de retour au Portugal, nomme son fils Dom Pedro, Prince Régent du Brésil. L'indépendance est finalement proclamée par Dom Pedro I (fils de Dom João's) en 1822. Il devient le premier empereur du Brésil et abdique une dizaine d'années plus tard en faveur de son fils Dom Pedro II qui règne jusqu'en 1889. Au cours de la deuxième moitié du 19ème siècle, le Brésil diversifie ses exportations en commercialisant un nouveau produit, le café qui va très rapidement dominer les autres exportations et faire la richesse et la puissance de ses exploitants. Aujourd'hui, le café est toujours la principale source de revenu du Brésil. L'abolition de l'esclavage en 1888 précipite la fin de l'empire qui intervient en 1889, à la suite d'un coup d'état militaire, soutenu par la puissante aristocratie du café, renverse l'empire brésilien. Pendant les 40 années suivantes, le pays est gouverné par une série de présidents civils et militaires, exerçant un pouvoir autoritaire.

Dès lors, on assiste aux premières grandes vagues d'immigration afin de pourvoir à la main d'ouvre, nécessaire au développement des diverses exploitations ; près de trois millions d'européens (italiens, suisses, allemands, espagnols, portugais, slaves) vont ainsi s'installer au Brésil et contribuer à l'essor commercial du Brésil en développant l'exploitation du café. Entre temps, la révolution libérale propulse Getulio Vargas au pouvoir. Il se suicide en 1954, au cour d'une tourmente politique, après l'attentat orchestré contre son principal opposant.

En 1960, le président Jucelino Kubitschek élu quatre ans plus tôt, porté par des slogans ambitieux (« cinquante ans en cinq »), inaugure la nouvelle capitale « Brasilia » au cour du pays , en pleine région désertique. C'est le début d'une nouvelle conception urbaine et d'une inflation tant crainte par l'ensemble de la population, bercée par un nouveau rythme musical : la Bossa Nova.

Très rapidement, (dès 1964) un pouvoir dictatorial s'instaure dans le pays.

 Dans le milieu des années 80, le Brésil est en plein « miracle économique », soutenu en grande partie par des prêts accordés par diverses banques internationales.

En novembre 1989, les Brésiliens ont pour la première fois, depuis presque 30 ans, la possibilité d'élire un président par suffrage universel : Fernando Collor de Mello, ancien champion de karaté est élu, promettant de combattre la corruption et de réduire l'inflation. Au bout de ses trois années de mandat, le pays est dans une situation critique, la corruption est à son comble, la violence règne dans toutes les grandes villes du pays, les populations rurales et urbaines connaissent un appauvrissement important.Il est destitué.

 En décembre 1992, le vice-président Itamar Franco accède au pouvoir. Epaulé par son ministre des finances Fernando Henrique Cardoso, il instaure « le Plan Réal » , dernier recours contre l'inflation, qui stabilise l'économie Brésilienne et lui permet d'accéder à la présidence du Brésil fin 1994 et est réélu en 1998. La situation économique s'améliore sans pour autant faciliter la vie de l'ensemble des brésiliens : huitième économie mondiale,le Brésil est paradoxalement le pays où la distribution des richesses est la plus inégale du monde (rapport des Nations unies -1996) il en résulte un nombre, toujours en expansion, d'exclus. Aussi, le constat de Fernando Henrique Cardoso est plus que jamais d'actualité : « Le Brésil n'est pas un pays sous développé mais un pays injuste ».

Fin 2002, le Pésident Lula, ancien syndicaliste, du PT , Parti des Travailleurs, est élu mais il doit faire face aux lobbies et clans financiers, et ne peut mettre en oeuvre les réformes agraires et autres qu' il aurait souhaitées, mais il a cependant amorcé de sérieuses avancées pour les " sans terre " et a surpris positivement dans son ensemble, bien que son Parti et des membres de son gouvernement soient mêlés eux aussi à des scandales de corruption!

Terre de paradoxe ou la corruption demeure une manière de vivre ou de survivre, ceci en dépit des tentatives diverses pour l'éradiquer.

medium_file0302.jpg

Quelques dates :

 15OO : découverte du Brésil dans un endroit qui fut appelé Porto Séguro et ou fut construite la 1ère église,  par le navigateur portugais Pedro Alvares Cabral.

 1530 : arrivée des premiers esclaves africains.

 1694 : découverte d'or dans le Minas Gerais.

 1763 : la capitale du pays devient RIO de janeiro.

 1822 : Pedro 1 proclame l'indépendance et devient le premier empereur du Brésil.

 1831 : Pedro 1 abdique en faveur de son fils de cinq ans.

 1840 : la majorité de Pedro II est proclamée à 14 ans, il devient le deuxième empereur.

 1888 : « La loi d'or » abolit l'esclavage.

 1889 : proclamation de la république et départ définitif de pedro II.

 1930 : ascension de Getulio Vargas au pouvoir.

 1954 : suicide du président Vargas.

 1960 : inauguration de Brasilia par le président Jucelino Kubitschek

 1964 : Coup d'état - début de la dictature militaire

 1985 : retour à la démocratie

 1992 : président Fernando Collor déchu pour corruption

 1994 : élection de Fernando Henrique Cardoso, réélu en 1998

 2003 : élection de Luiz  Inacio Lula da Silva fin 2002

Sources: internet


 

 

10:00 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (8)

Commentaires

voyage ds l'histoire, passionnnat,merci J-C, toujours bc de plaisir à découvrir tes productions, Bises Framboisine

Écrit par : framboisine | 21/09/2006

Dommage que les blogs n'existaient pas à l'époque où j'allais à l'école, c'eut été un véritable plaisir d'apprendre!

Écrit par : Lilou | 21/09/2006

C'est du sérieux !

Dominique

Écrit par : dmerlen | 21/09/2006

Pendant la guerre de 40 , nous recevions du café vert , du Brèsil , c'était le patron du Moulin , patron de mon père , qui nous en envoyait de temps en temps! a cette époque , il était Prèsident des Minerais du Brèsil !
C'est tout ce que je connaissais du Brèsil , ce soir je ne dirai pas pareil , votre note me le fait connaître en détail ! ! Merci et bonne continuation ! huguette !

Écrit par : macary huguette | 21/09/2006

bravo Jean-Claude

tu fais du travail sérieux et moi qui me disperse betement avec mes photos de tomates , pendant ce temps , toi , tu travailles pour nous ,


bonne nuit
à demain
agate

Écrit par : agathe | 21/09/2006

j'ai oublié le h pardon

agathe

Écrit par : agathe | 21/09/2006

Bon, je résume.

Ils peuvent nous dire merci les Brésiliens, sans Napoléon, ils n'existeraient même pas!

Bien documentée ta note...

Salut à toi...

Écrit par : Crabillou | 22/09/2006

Merci à vous tous Framboisine, Lilou, Dominique, Huguette, Agathe avec h, Crabillou..et les autres, de venir me rendre visite..cette partie là n' est pas spécialement passionnante, mais je voulais vous parler du brésil en général avant de passer à la partie voyage!
Et quand je disais que même le PT de Lula avait eu dans son sein des scandales de corruption, je ne savais pas ce dernier scandale que j' ai appris hier soir sur les infos de Arte, ou il était même question de destitution!
Pouvoir quand tu nous tiens!
bonne après-midi
Jean-Claude

Écrit par : Jean-Claude | 22/09/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique