logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

19/09/2006

Brésil - 1 - Pourquoi j' y suis allé

Un très vaste sujet pour moi , car j' y ai vécu et travaillé durant 6 ans et demie, basé à São Paulo, de fin 1973 à mi-février 1980.

medium_sao_paulo.jpg

Tout d' abord la Sté qui m' employait m' a envoyé au Brésil pour créer et developper une filiale, mission casse-cou, car aucune étude de marché, second choc pétrolier, je ne parlais pas le portugais, que quelques mots, je n' avais aucune connaissance de comment fonctionnait une Sté, je n' avais jamais fait de commercial...!!!

Et de surcroît, 3 mois por décrocher un contrat, sinon, retour à la case départ.

J' étais Chef de Projet Export dans cette Sté, c' est à dire qu' en tirant des ficelles j' avais le Sce du personnel, les achats, le Sce travaux, la compta, etc...

Mais à l' époque j' avais fait mes preuves par ailleurs il faut croire, bien que n' ayant aucun diplome, et ce n' était pas en 2006 ou ce serait inconcevable ! Un challenge et dans mon for intérieur, je n' attendais que cela!

Pour continuer la petite histoire, au bout de 3 mois j' avais un bureau, j' avais embauché une secrétaire qui ne parlait ni français ni anglais, ce qui m' a obligé à me mettre à la langue portugaise tout de suite!

Mais je n' avais pas de contrat, et j' ai obtenu un sursis de 3 mois car j' avais des contacts que je pensais sérieux, notemment avec une Sté Brésilienne, et en fait 1 mois et demie après j' ai décroché ce contrat.

Je suis donc revenu en France chercher ma famille.

Pour en finir avec la partie professionnelle, j' ai bagarré dur en nageant à contre sens au milieu du désatre économique du second choc pétrolier. Les Stés concurrentes établies étaient habituées à des marges très confortables, des structures lourdes, et se sont retrouvées à genoux, et j' arrivais avec une structure hyper légère et pour cause. Au bout de 3 ans et demie, la Sté était rentable et opérationnelle et avait une centaine de personnes, et nous avions un bureau à Belo Horizonte, Rio de Janeiro, et Salvador de Bahia!

Et là, patatras, la Sté mère française a été achetée par le groupe Générale des Eaux qui a vendu toutes les filiales Européennes et autres!

Je me suis donc retrouvé " acheté " par des espagnols qui m' ont demandé de rester deux ans de plus, ce qui m' intéressait.

Une période de six mois s' est passée sans problèmes, mais un beau jour 3 espagnols ont débarqué, et peu de temps après c' est moi qui était débarqué un vendredi soir!

Il faut dire que je n' étais pas à des conditions " expat " mirobolantes comme certains, mais embauché sur la base de salaires et législation brésilienne! Donc 1 mois de salaire payé, j' ai rendu les clés de la voiture, et..j' étais au Brésil!

Comme tout se sait, quelques jours après j' ai été contacté par une Sté concurrente qui me proposait le poste de directeur commercial, mais en fait j' ai refusé et j' ai préféré redémarrer une petite structure style représentation, et je suis donc resté au Brésil plutôt que de repartir en France, ceci en accord avec la famille, car il y avait le risque que je me casse la figure!

J' ai même réussi à faire transférer dans cette Sté concurrente le dernier contrat que j' avais obtenu, au grand dam des espagnols qui m' ont menacé de me traîner en justice pour détournement de clientèle!

Au début, j' ai pris un peu n' importe quoi, de l' alimentaire comme on dit, mais ce transfert de contrat m' a vraiment fait redémarrer, et par la suite cette Sté qui n' était plus concurrente pour moi, représentait 75% de mon activité.

Pour ma satisfaction personnelle, le directeur Espagnol qui avait pris ma place, a été remercié environ 1 an plus tard, et la direction de Barcelone m' a invité à reprendre les rennes, ce que j' ai évidemment refusé.

Et puis 3 ans plus tard, ma femme souhaitait revenir en France ( moi je serais bien resté au Brésil ) et encore le hasard a voulu que j' écrive 4 lettres à des amis leur demandant ou je pouvais m' adresser pour envoyer une candidature, et une dizaine de jours plus tard, à mi-décembre 1979, je recevais un appel téléphonique bien matinal d' une Sté qu' un ami avait contacté, et vingt minutes plus tard je disais OK j' accepte votre proposition, j' arrive vers mi février!...

Triste mine de toute la famille qui ne s' attendait pas à un dénouement aussi rapide...moi non plus d' ailleurs!

Le brésil est dans l' hémisphère sud, donc saisons inversées et scolarité aussi évidemment, ce qui fait que les trois enfants terminaient l' école française avec un trimestre en moins, et ont commencé l' école en France début janvier avec un trimestre en moins. Tout a été à peu près bien de ce côté là, mais le retour de la famille en hiver n' a pas été dans la joie en arrivant de l' été brésilien...

J' oubliais, je travaillais dans tout ce qui concerne l' instrumentation et la régulation, aujourd' hui informatique et automatismes industriels dans les secteurs sidérurgie, pétrole, pétrochimie, papier et cellulose, pharmacie etc..

Volet professionel terminé, pour parler un peu du brésil dans ses différents aspects avant de passer à des choses plus agréables.

16:30 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (11)

Commentaires

merci infiniment de nous avoir tout raconté

tu es une personne géniale

( l'était jolie ta secrétaire ? ? ? - on dit que les brésiliennes sont . . . superbes )
agathe , tu ne peux pas parler un peu sérieusement . .

non Jean-Claude je te dis bravo , c'est sérieux

je sais que tu es heureux aujourdh'ui , c'est un grand jour pour toi . . .

belle fin de journée

agathe

Écrit par : agathe | 19/09/2006

Eh bien, je suis contente d'en savoir un peu plus sur toi. Tu es un fonceur, un winner, il en faut !!!
Je t'envie un peu, mais je ne sais pas si je pourrais tout quitter comme tu l'as fais...
Bravo pour ce parcours
Amitiés

Écrit par : Lilou | 19/09/2006

C'est une vie professionnelle passionnante que tu as eue, maintenant, j'attends avec impatience le descriptif du Brésil que tu as dû apprendre à bien commaître
Framboisine

Écrit par : framboisine | 19/09/2006

Aprés ton entrée au travail.....on attend une balade imagée du BRESIL, pays qui me fascine...

A+ amicalement Hélène

Écrit par : hélène | 19/09/2006

Il faut foncer pour arriver ! Bravo Jean-Claude d'avoir su parvenir à vous faire une bonne situation ! Celui qui ne tente rien n'a rien !
a demain pour la suite au soleil du Brèsil ! AMICALEMENT !bonne soirée ! huguette !

Écrit par : macary huguette | 19/09/2006

un mot ...un seul ...
BRAVO !!!

Écrit par : Bernard | 19/09/2006

Ca commence très fort.

j'attends les photos des brésiliennes.

Dominique

Écrit par : dmerlen | 19/09/2006

Quel parcours professionnel. Alors, comme les autres, j'attends que tu nous parles un peu de ce pays que je ne connais pas du tout, pour n'y avoir jamais mis les pieds. J'ai fais seulement une tournée de concerts au Mexique, mais je crois que ça n'a rien à voir...
Amicalement
Jean-Louis

Écrit par : Jean-Louis | 20/09/2006

Agathe et Dominique, les brésiliennes sont effectivement très belles, et vu le mélange des origines cela va du noir, à la mûlatre, et la belle blonde, mais j' y étais pour travailler.....Ben oui!
Lilou, je ne suis pas spécialement un fonceur, mais j' avais cette envie de faire et de connaître d' autres horizons, ce n' est pas le fric qui m' y a incité vu les conditions que j' avais, mais je crois que j' y serais parti pour rien!
Huguette, Hélène, Framboisine, Bernard, Jean-Louis..merci de vos passages je vais vous parler un peu de l' histoire et de la géo de ce pays, et ensuite départ pour un périple à travers le brésil
Amicalement,
Jean-Claude

Écrit par : Jean-Claude | 20/09/2006

Bonjour,
tout d'abord une réponse à Betty sur la papaye!!
le film s'appelle "l'odeur de la papaye verte" un film de 19993 Vietmamien deTran Anh Hung
qui a eu la palme d'or à Canne 94,le césar de la meilleure première oeubre en 94 et nomination aux oscars 94 pour le meilleur film étranger
Jean Claude quel grand plaisir de te lire, faire partager ta vie qui est trés riche en émotions merci pour ce partage
au plaisir de te lire, de découvrir tous ces beaux pays, le Brésil pour moi m'a toujours fasciné,j'aime voyager dans ton blog
à bientôt
Lou

Écrit par : lou | 20/09/2006

Je me doutais que 'le fric' n'était pas l'enjeu de ton voyage.
Amitiés

Écrit par : Lilou | 20/09/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique